TPE de 1ere S

 

 
 
 

La déficience auditive et la surdité

 

        On appelle déficience, une perte auditive : c'est-à-dire une perte soit partielle soit complète (si la perte est complète, on parlera alors de surdité) de la capacité auditive d’une ou des deux oreilles.

Une déficience auditive de transmission est liée à une atteinte de l’oreille externe ou interne.

La cause de la déficience auditive peut provenir de la naissance ou alors de la période prénatale : d’une prématurité, d’une situation privant le nouveau né d’oxygène pendant l’accouchement, d’une rubéole, syphilis ou autres infections présentes chez la mère pendant la grossesse.

Mais elle peut être notamment dûe à la méningite, la rougeole, les oreillons, un traumatisme crânien ou une blessure de l’oreille par un bouchon de cérumen ou un corps étranger (bloquant alors le canal auditif). Ainsi qu’un traumatisme sonore, lié par exemple à l’utilisation professionnelle d’appareils bruyants, à une exposition à de la musique ou d’autres bruits forts, comme des tirs d’arme à feu ou des déflagrations, peut endommager l’oreille interne et sa capacité auditive. Enfin, avec le vieillissement, l’exposition cumulée au bruit et à d’autres facteurs peut aussi en être la cause.

 

        La surdité peut être quant à elle héréditaire : si l’un des deux parents, voire un membre de la famille était sourd à la naissance, alors le risque de surdité chez l’enfant est assez important.

 

 

 

 

 

TPE réalisé par Benvenuto G, Giordano C, et Lefort P.